Conséquences de la
violence conjuguale

Conséquences de la violence chez les femmes

La violence conjugale a de graves conséquences sur ta santé et ton bien-être…

Conséquences physiques

  • Des bleus (ecchymoses), des marques de coups, des brûlures
  • Des dislocations, des foulures ou des fractures
  • Des commotions, hémorragies
  • Insomnie, fatigue
  • Maux de tête, migraines, étourdissements
  • Perte d’appétit ou boulimie
  • Crampes ou brûlures d’estomac, ulcères
  • Problèmes cardiaques
  • Douleurs diverses, faiblesses
  • Asthme
  • Fausse couche
  • Difficultés sexuelles (vaginisme, vaginites, MTS ou autres)

Conséquences psychologiques

  • Perte d’estime de soi et de confiance en soi
  • Angoisse et nervosité (nerfs à fleur de peau)
  • Perte de concentration
  • Crise d’hyperventilation ou de panique
  • Incapacité de prendre des décisions (avoir la permission du conjoint)
  • Dépression ou repli sur soi-même
  • Peur, anxiété
  • Pleurs fréquents
  • Difficulté à regarder dans les yeux
  • Doutes sur les perceptions et les ressentis
  • Confusion (parfois l’impression de devenir folle)
  • Culpabilité
  • Diminution ou perte d’intérêt (envers la vie, envers soi et les autres)
  • Stress continu
  • Colère, révolte
  • Honte, désespoir
  • Ambivalence (face au conjoint, au vécu, aux émotions ressenties)
  • Contradictions (dans les discours, les actions)
  • Cauchemars et flash-back (revoir des scènes de violence)
  • Problème de santé mentale (peur de devenir folle)
  • Pensées suicidaires, tentatives de suicide
  • Désorganisation, éparpillement
  • Tolérance à la violence
  • Surconsommation de médicaments, d’alcool ou de drogues
  • Peur de ne pas être crue

Conséquences sociales

  • Appauvrissement ou endettement
  • Diminution ou perte du soutien social et familial
  • Difficulté à faire reconnaître la situation de violence conjugale et ses conséquences par des institutions
  • Isolement
  • Perte d’emploi
  • Perte de la garde des enfants
  • Diminution ou perte des habilités sociales

Conséquences physiques

  • Des bleus (ecchymoses), des marques de coups, des brûlures
  • Des dislocations, des foulures ou des fractures
  • Des commotions, hémorragies
  • Insomnie, fatigue
  • Maux de tête, migraines, étourdissements
  • Perte d’appétit ou boulimie
  • Crampes ou brûlures d’estomac, ulcères
  • Problèmes cardiaques
  • Douleurs diverses, faiblesses
  • Asthme
  • Fausse couche
  • Difficultés sexuelles (vaginisme, vaginites, MTS ou autres)

Conséquences psychologiques

  • Perte d’estime de soi et de confiance en soi
  • Angoisse et nervosité (nerfs à fleur de peau)
  • Perte de concentration
  • Crise d’hyperventilation ou de panique
  • Incapacité de prendre des décisions (avoir la permission du conjoint)
  • Dépression ou repli sur soi-même
  • Peur, anxiété
  • Pleurs fréquents
  • Difficulté à regarder dans les yeux
  • Doutes sur les perceptions et les ressentis
  • Confusion (parfois l’impression de devenir folle)
  • Culpabilité
  • Diminution ou perte d’intérêt (envers la vie, envers soi et les autres)
  • Stress continu
  • Colère, révolte
  • Honte, désespoir
  • Ambivalence (face au conjoint, au vécu, aux émotions ressenties)
  • Contradictions (dans les discours, les actions)
  • Cauchemars et flash-back (revoir des scènes de violence)
  • Problème de santé mentale (peur de devenir folle)
  • Pensées suicidaires, tentatives de suicide
  • Désorganisation, éparpillement
  • Tolérance à la violence
  • Surconsommation de médicaments, d’alcool ou de drogues
  • Peur de ne pas être crue

Conséquences sociales

  • Appauvrissement ou endettement
  • Diminution ou perte du soutien social et familial
  • Difficulté à faire reconnaître la situation de violence conjugale et ses conséquences par des institutions
  • Isolement
  • Perte d’emploi
  • Perte de la garde des enfants
  • Diminution ou perte des habilités sociales

Contacte-nous en tout temps
450 962-8085

Une intervenante est disponible 24/7 pour te soutenir, t’outiller, t’écouter et t’éclairer.

Ta sécurité est compromise ? Compose le 911

N’hésite pas à appeler, les policiers seront là pour toi.