Maison d’aide et d’hébergement
pour femmes et enfants victimes
de violence conjugale

À propos de
la Maison de Lina

Historique

La Maison de Lina est une Maison d’hébergement lavalloise créée pour répondre aux besoins des femmes et enfants victimes de violence conjugale.

La Maison tient son nom d’une femme nommée Lina qui a été hébergée à la Maison l’Esther. Suite à un retour au domicile familial, Lina a été assassinée par son conjoint violent. C’est en hommage à cette femme forte et courageuse, que la Maison porte fièrement son nom.

Bien que la grande aventure de mise sur pied de la Maison de Lina ait débuté au sein de l’équipe de la Maison L’Esther en 2004, l’acte de naissance officiel de notre organisme fut émis le 5 avril 2005. C’est ensuite à l’automne de cette même année que l’assemblée générale de fondation eu lieu ainsi que le versement du premier financement à la mission.

À l’été 2006, les premières travailleuses furent embauchées et l’emménagement dans une petite maison temporaire a eut lieu. Quelques mois plus tard, les premières femmes et enfants furent hébergés à la Maison de Lina. Nous pouvions, à l’époque, accueillir seulement 4 personnes à la fois.

Puis à l’automne 2008, nous avons eu la chance d’avoir les financements nécessaires pour acheter une plus grande maison. Nous pouvons désormais héberger 15 femmes et enfants. C’est également à ce moment que l’équipe s’est agrandie pour passer de 6 à 12 intervenantes.

Au cours des dernières années, notre ressource a développé plusieurs collaborations et projets lavallois. Parmi les plus marquants, nous avons une collaboration entre les 3 maisons d’hébergement ainsi que le CAVAC de Laval qui permet actuellement la formation continue des patrouilleurs de la police de Laval en violence conjugale.

Les trois maisons ont également lancé conjointement un vaste projet de sensibilisation à la violence psychologique. La promotion de cette campagne « Vous n’êtes pas folle » est apparue dans les stations de métros et sur les autobus de Laval.

Notre partenariat avec la Maison l’Esther a également mené à la traduction de nos outils d’intervention pour les rendre accessible aux femmes immigrantes. En effet, nous avons constaté une augmentation du nombre de femmes originaires d’autres pays ayant besoin de notre aide et que nous accueillons au sein de notre hébergement.

La Maison de Lina a fêté ses 10 ans en 2016. Cet anniversaire a notamment été marqué par la tenue du projet « Couloirs de la violence amoureuse » en collaboration avec plusieurs partenaires régionaux. Nos intervenantes jeunesse se sont déplacées dans plusieurs écoles lavalloises afin de sensibiliser les jeunes à la violence conjugale dans les relations amoureuse puisque cette problématique sociale est malheureusement vécue à tout âge de la vie.

Mission

La Maison de Lina est un organisme sans but lucratif qui vise, à des fins sociales et politiques à :

  • Assurer un accueil, un hébergement sécuritaire et un soutien aux femmes et enfants victimes de violence conjugale;
  • Sensibiliser ces personnes à leurs droits, et la population à la problématique sociale qu’est la violence conjugale;
  • Réaliser ces objectifs dans une perspective plus large, visant à contrer la violence conjugale notamment par une approche féministe et globale favorisant les rapports égalitaires, la prise de conscience et l’autonomie de toutes les femmes.

Valeurs

Nous croyons profondément que les femmes qui sont victimes de violence conjugale possèdent la capacité et le pouvoir d’agir sur leur vie, selon leurs propres besoins et intérêts.

Nous favorisons l’alliance avec les femmes et les relations égalitaires par le respect, la transparence et la solidarité.

Nous sommes engagées dans la défense de droits des femmes et des enfants, de même que dans la lutte contre l’injustice, car nous considérons la violence conjugale comme une problématique sociale inacceptable.

Voici nos valeurs :

Le respect

Le respect passe par la reconnaissance de l’intégrité, de la dignité et de la liberté de la femme. Cela signifie de :

  • Respecter son droit à la différence.
  • Accepter qu’elle est un être unique, capable d’agir et de penser à sa manière.
  • Prendre en considération ses opinions, ses croyances, sa culture, sa religion, ses choix de vie, son orientation sexuelle dans une attitude mutuelle exempte de jugement.

L’égalité

L’égalité consiste à favoriser le développement de rapports égalitaires avec les femmes et entre elles. Cela veut dire :

  • Lutter contre les inégalités entre les hommes et les femmes.
  • Veiller à ce qu’elles aient droit, sans discrimination, à l’égalité sociale, économique, politique, juridique et culturelle.
  • Assurer le respect de ces droits.

L’autodétermination

C’est mettre tout en place pour permettre l’autodétermination des femmes. Cela signifie de :

  • Favoriser le développement de l’indépendance, de la créativité et de la liberté des femmes.
  • Reconnaître leur plein potentiel à diriger leur vie et à prendre des décisions pour elles-mêmes et leurs enfants.
  • Encourager les femmes à acquérir une vision plus large de la socialisation et de son impact sur leur vie en partageant avec elle notre vision de l’émancipation collective des femmes.

La justice sociale

La justice sociale s’exprime comme suit :

  • Croire à une égalité des droits et à une solidarité collective.
  • Lutter ensemble pour que les femmes aient droit à des services de qualité et à un partage équitable des ressources qui doivent répondre à leurs besoins essentiels et à l’amélioration de leur bien-être.

La solidarité

S’il est une notion et une valeur bien ancrée, c’est bien la solidarité :

  • Favoriser un lien de solidarité par le développement d’un sentiment de responsabilité commune, d’unité et de reprise de pouvoir collective par un support mutuel.
  • Se mobiliser collectivement.
  • Agir ensemble vers un objectif commun.

Équipe de travail

L’équipe de la Maison de Lina est composée d’un noyau solide d’intervenantes expérimentées et engagées. Ces dernières ont reçu différentes formations et proviennent de différents milieux. Cette grande diversité témoigne de l’ouverture de la Maison et de son désir d’offrir des services à des femmes issues de divers types d’environnement.

Plus spécifiquement, l’équipe comprend :

  • Deux cogestionnaires (coordonnatrices)
  • Une adjointe administrative
  • Des intervenantes pour femmes
  • Des intervenantes jeunesse
  • Une intervenante en externe
  • Des intervenantes sur appel

Nos intervenantes font aussi de la représentation auprès d’autres organismes communautaires de la ville de Laval ou dans les écoles secondaires, dans le cadre d’activités de prévention de la violence conjugale.

Conseil d’administration

Le conseil d’administration est composé de sept femmes dévouées à la cause :

  • Une des deux cogestionnaires (nommée d’office; l’autre est observatrice)
  • Deux représentantes des intervenantes
  • Deux représentantes des femmes ayant bénéficiées des services de la Maison de Lina
  • Deux représentantes de la collectivité

À son arrivée au conseil d’administration, chaque administratrice reçoit un dossier contenant les documents administratifs lui permettant de bien jouer son rôle. Conformément aux procédures généralement reconnues, le conseil d’administration nomme une présidente, une secrétaire et une trésorière pour assurer la saine gestion de l’organisme. Il est à noter que des formations gratuites sont aussi offertes par des organismes municipaux aux personnes qui souhaitent parfaire leurs connaissances sur divers aspects inhérents à la gestion d’un organisme sans but lucratif.

Pour en savoir davantage sur les activités de la Maison de Lina, consulte les divers rapports d’activité de notre organisme.

Partenaires